Soutenance de thèse Rémi Gerber

Lundi 12 décembre 2022 à 14h, dans la salle de conférence de l'OSUR, Bâtiment 14B au Campus de Beaulieu à Rennes

Mouvements des insectes aquatiques dans les environnements terrestres : influence de la morphologie, des réserves énergétiques et du paysage

Résumé :

Les insectes émergeant des milieux aquatiques constituent un flux qui impacte les écosystèmes terrestres adjacents.  Leurs rôles dans les environnements terrestres ont été récemment mis en évidence. Ils  représentent une biomasse importante et sont des proies d’une qualité nutritionnelle supérieure aux invertébrés terrestres pour de nombreux consommateurs terrestres. Ils sont également pollinisateurs, fertilisants et participent au maintien des ennemis naturels des ravageurs de cultures. Néanmoins le stade imaginal des insectes aquatiques reste peu étudié et il existe un manque de connaissances important sur leur biologie, leur vol et leurs mouvements. Comprendre comment ils se déplacent permet donc de mieux appréhender l’ensemble de leurs rôles dans les écosystèmes terrestres. Afin d’affiner ces connaissances, nous nous sommes intéressés aux réserves énergétiques et à la morphologie des insectes aquatiques adultes, deux traits biologiques liés au vol des insectes. Nous  avons mis en évidence que ces traits sont  partiellement reliés aux stratégies de dispersion et de reproduction. Nous avons également analysé l’influence des facteurs paysagers sur leurs mouvements. À partir de l’ensemble des milieux aquatiques (rivière, étangs, fossés) dans une zone de 140 ha et de facteurs liés à l’eau, aux boisements et à l’ensoleillement, nous avons pu prédire la distribution des éphémères et des plécoptères dans un paysage agricole. En fonction des ordres, les insectes aquatiques occupent jusqu’à 33 % du territoire. Nous avons proposé le terme d’«aquaticscape » pour prendre en compte tous les milieux aquatiques et leur emprise sur les écosystèmes terrestres via les insectes aquatiques adultes.

Le jury est composé de:

Rapporteurs:         Philippe Usseglio-Polatera, Professeur, Université de Lorraine, Metz
                              Annie Ouin, Professeure, INP de Toulouse, INRAE, Auzeville-Tolosane

Examinateurs :      Fanny Colas, Maître de conférences, Université Lyon 1, Lyon
                              Maria Alp, Ingénieur de recherche INRAE, Villeurbanne

Directeurs de thèse : Christophe Piscart, Directeur de recherche CNRS, ECOBIO, Rennes
                                  Benjamin Bergerot, Maître de conférences, Université de Rennes 1, Rennes
                                  Jean-Marc Roussel, Directeur de recherche INRAE, DECOD, Renne