Projet

SMAC

Sole de Manche Est : amélioration des connaissances pour une meilleure gestion du stock
  • Période : 2016 - 2020
  • Budget Decod : 0 €
  • Coordinateur : Marie Savina, Ifremer
  • Contact: Olivier LE PAPE Elodie Réveillac Etienne RIVOT
  • Mots-clés : Ecologie côtière, Approche écosystèmique, dynamique de population, cycles de vie, évaluation des stocks

Recherche

Contexte et problématique

La sole commune (Solea solea) est une espèce commerciale majeure de la Manche Est. La mortalité par pêche excessive et les faibles recrutements récents ont conduit à plusieurs baisses successives des captures autorisées, aux lourdes conséquences pour les flottilles de pêche. Toutefois, la délimitation des stocks constitue un élément clé de la gestion des ressources halieutiques. L’évaluation de la croissance, de la production, de la mortalité et du succès de la reproduction s’effectue en considérant le stock comme une population unique et homogène. En ce qui concerne la sole de Manche Est, de nombreux éléments suggèrent l’existence de plusieurs sous-populations faiblement connectées. Or, une mauvaise définition de la structuration spatiale de la (ou des) populations(s) peut biaiser l’évaluation des stocks. Ce projet porte sur les principaux manques de connaissances et les incertitudes dans la compréhension de la dynamique du stock de Sole Manche Est. Les recherches proposées visent à améliorer les connaissances biologiques et écologiques, notamment en ce qui concerne sa structure spatiale, et à les intégrer dans des modèles d’évaluation des stocks.

Objectifs

Le projet s’articule autour de trois axes de recherche mais l’équipe EH de l’UMR ESE est plus particulièrement impliquée dans l’un d’entre eux qui porte sur la structure spatiale de la ou des populations avec plusieurs questions: (a) Quelles sont les frayères et les nourriceries de provenance des adultes capturés en Manche Est, quelle est la contribution des différentes nourriceries côtières au recrutement ? (b) Quels sont les mouvements des adultes (1) intra Manche Est, et (2) avec la Manche Ouest et le sud Mer du Nord ? Comment intégrer les connaissances sur la structure spatiale dans les modèles d’évaluation des stocks, avec quelles conséquences pour les avis scientifiques sur la gestion du stock et des habitats essentiels à son renouvellement ?

Methodologie

Des campagnes de marquage de sole seront mises en œuvre en Manche Est afin d’estimer les taux d’échange et de ségrégation entre différentes sous entités de ce stock, ainsi qu’avec les stocks adjacents, et notamment celui de mer du Nord. L’analyse de ces données de marquage-recapture, combinée à l’utilisation de traceurs naturels (microchimie et morphométrie des otolithes, génétique) et à l’étude de la variabilité spatiale de la démographie (densité et croissance), permettra d’analyser les déplacements des soles et d’estimer leur dispersion.
Un modèle intégré de cycle de vie de la sole de Manche Est développé précédemment offrira ensuite la possibilité d’intégrer ces données pour estimer les déterminants de la dynamique de la population (mortalité par pêche, abondance et recrutement) ainsi que les paramètres de dispersion entre plusieurs entités spatiales. Il sera alors possible d’envisager les opportunités de nouvelles méthodes de gestion de l’exploitation de cette ressource et notamment la spatialisation de la pression de pêche. L’association au projet des professionnels de la pêche et l’intégration de leur connaissance experte sera de plus un gage de succès et de transfert des acquis.


Publications issues du projet

SAVINA-ROLLAND, M. VERMARD, Y. LE PAPE, O. RIVOT, E. LOOTS, L. LEHUTA, S. LAZARD, C. .(2021) .Sole de Manche Est : amelioration des connaissances pour une meilleure gestion du stock

RANDON, M. REVEILLAC, E LE PAPE, O. .(2021) .A holistic investigation of tracers at population and individual scales reveals population structure for the common sole of the Eastern English Channel

SAVINA-ROLLAND, M. VERMARD, Y. LE PAPE, O. RIVOT, E. LOOTS, C. LEHUTA, S. LAZARD, C. al. .(2021) .Rapport final du projet SMAC0 Sole de Manche est : amelioration des connaissances pour une meilleure gestion du stock

RANDON, M. REVEILLAC, E LE PAPE, O. .(2021) .A holistic investigation of tracers at population and individual scales reveals population structure for the common sole of the Eastern English Channel

RANDON, M. LE PAPE, O. ERNANDE, B. MAHE, K. VOLCKAERT, F. PETIT, E.J. LASSALLE, G. LE BERRE, T. REVEILLAC, E .(2020) .Complementarity and discriminatory power of genotype and otolith shape in describing the fine-scale population structure of an exploited fish, the common sole of the Eastern English Channel

RANDON, M. .(2020) .Structure spatiale et connectivite au sein du stock de sole commune de Manche Est : Apport d'une approche holistique multitraceur

LECOMTE, J.-B. RIVOT, E. LE PAPE, O. .(2019) .Dynamique de population de la sole a l?echelle de la Manche : quel impact de la contamination de l?estuaire de la Seine ?

RANDON, M. LE PAPE, O. ERNANDE, B. MAHE, K. VOLCKAERT, F. PETIT, E.J. EVANNO, G. LASSALLE, G. LE BERRE, T. MARTIN, N. REVEILLAC, E .(2019) .Coupling individual natural tracers to assess the connectivity within a flatfish metapopulation

RANDON, M. REVEILLAC, E RIVOT, E. DU PONTAVICE, H. LE PAPE, O. .(2018) .Could we consider a single stock when spatial sub-units present lasting patterns in growth and asynchrony in cohort densities? A flatfish case study

ARCHAMBAULT, B. RIVOT, E. SAVINA, M. LE PAPE, O. .(2018) .Using a spatially structured life cycle model to assess the influence of multiple stressors on an exploited coastal-nursery-dependent population

RANDON, M. DAVERAT, F. BAREILLE, G. JATTEAU, P. MARTIN, J. PECHEYRAN, C. DROUINEAU, H. .(2018) .Quantifying exchanges of Allis shads between river catchments by combining otolith microchemistry and abundance indices in a Bayesian model

Personnes impliquées

Lazard Coline,
Téléphone : 02 98 22 43 46
Email : coline.lazard@ifremer.fr
LE BERRE Thomas, Technicien de recherche
Téléphone : +33 2 23 48 59 23
Email : thomas.leberre@agrocampus-ouest.fr
LE PAPE Olivier, Enseignant-chercheur
Téléphone : +33 2 23 48 55 31
Email : olivier.le.pape@agrocampus-ouest.fr
LE PENVEN Catherine, Gestionnaire formation-recherche
Téléphone : +33 2 23 48 55 36
Email : catherine.lepenven@agrocampus-ouest.fr
Lecomte Jean-Baptiste,
Téléphone : +33 2 40 37 42 35
Email : jean.baptiste.lecomte@ifremer.fr
Réveillac Elodie, Maître de conférences
Téléphone : +33 5 46 50 76 32
Email : elodie.reveillac@univ-lr.fr
RIVOT Etienne, Enseignant-chercheur
Téléphone : +33 2 23 48 59 34
Email : etienne.rivot@agrocampus-ouest.fr

Partenaires

IFREMER ; UMR BOREA, Museum National d’Histoire Naturelle ; 3 comités régionaux des pêches maritimes (Basse et Haute normandie, Nord Pas de Calais/ Picardie) ; 3 organisations de producteurs (OPBN, FROM Nord, CME)

Financements

France Filière Pêche (80%), Direction des pêches maritimes et des élevages marins du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie (20%)